Stacks Image 14845
Un roman contenant une clé USB avec de la musique écrite et jouée par l'auteur.

Synopsis
Un homme se retrouve dans un pub et ne sait pas pourquoi… Des bribes de mémoires et un nom qu'il se choisit. L'histoire commence à peine, qu'elle se brise aussitôt. Les personnages sont des suggestions. La violence est tapie dans les coins, sourde, pendant que l'histoire construit une impossible réalité.
Le roman raconte la trajectoire de deux personnages intimement liés, mais séparés dans le temps et l'espace. Une réflexion sur le fantasme, la violence, et la question lancinante de ce que nous faisons de notre rage.

De l'Irlande des années 80 à l'Afrique du sud d'aujourd'hui, en passant pas l'Allemagne et Paris, avec la quête de l'intégrité comme point de fuite et la musique comme point de départ.

Texte
Premier livre de l'auteur, ce texte est écrit par un musicien qui à toujours utilisé les mots comme préalable à la composition musicale. Pour la première fois, il a tenté de faire se répondre les deux matières, se servant de l'une pour faire avancer l'autre, jusqu'à voir naître cet objet hybride et singulier.

Objet
Un livre de poche d'apparence simple, mais dont les pages ont étés découpées pour y cacher une clé USB, contenant le versant musical du roman.
Musique
Sans être "la musique de l'histoire", il s'agit d'une autre forme d'histoire, de ce que serait la version musicale du traitement des même thèmes. Ecrite en parallèle du roman, dans la même temporalité, la musique est jouée par 16 musiciens dans des formes allant du solo au Tentet. Tour à tour improvisée ou très écrite, elle prend d'autre chemins que le roman, tout en passant par les même points.
Stacks Image 14498
Stacks Image 14634
Stacks Image 14628
Stacks Image 14638
Stacks Image 14660
Stacks Image 14652
Stacks Image 14646

12 novembre 2017

- Concert évènement 17H -
@ Atelier du plateau, Paris


Avec un quatuor à corde, un piano à queue, des mains et des guitares, un ou deux saxophones, et puis quelques mots…









Création sonore documentaire
Création sonore documentaire d'Elisa Monteil avec :
Lucile, Erika, Anne, et Louise Jeanne.
Saxophone (et extraits de textes): Nicolas Stephan
Merci à Marie, Emilie et Sarah.
Quatre femmes retraversent un évènement aussi marquant qu'anecdotique de leur histoire. Elles manipulent le souvenir. Elles décomposent et recomposent leur réel. Je tente de saisir la banalité de la violence dans des vies ordinaires. Des vies qui ne sont pas la mienne mais qui pourraient l'être. Je fabrique avec des sons et la complicité de ces femmes une image de cet espace intime qu'une infime violence vient discrètement fracasser.
"Parce qu'elle est affective et magique, la mémoire ne s'accommode que des détails qui la confortent; elle se nourrit de souvenirs flous, télescopants, globaux ou flottants, particuliers ou symboliques, sensibles à tous les transferts, écrans, censures et projections (…) La mémoire installe le souvenir dans le sacré (…) La mémoire s'enracine dans le concret, dans l'espace, le geste, l'image et l'objet. La mémoire est un absolu."
Pierre Nora, Les lieux de mémoire.

Cette création sonore est une digestion, une réinterprétation, une inspiration née de la lecture d'une première version du texte de Nicolas Stephan, "De la violence dans les détails".
C'est une composition sonore faite à partir de fragments de souvenirs, comme un puzzle, qui s'agglomère ou s'éparpille, trouvant ou perdant son sens. C'est une forme documentaire qui joue à l'auto-fiction, ou chaque personnage qui accepte de raconter et de se raconter, le fait dans le cadre d'un dispositif précis, qui restera mystérieux pour l'auditeur.

Dans cette idée de morcellement, le texte qui préexiste à cette création sonore, réapparait. Sous forme d'échos, de surgissement, de traces. J'ai pensé, avant de commencer la réalisation de cette pièce sonore : ne pas trop le relire, y penser de loin, se concentrer sur les restes. Les choses contenues dedans, et celles que je fabrique moi, ce que ça me raconte personnellement, ce qui résonne.

Elisa Monteil.
11
Lorem ipsum dolor sit amet, sapien platea morbi dolor lacus nunc, nunc ullamcorper. Felis aliquet egestas vitae, nibh ante quis quis dolor sed mauris. Erat lectus sem ut lobortis, adipiscing ligula eleifend, sodales fringilla mattis dui nullam. Ac massa aliquet.
12
Lorem ipsum dolor sit amet, sapien platea morbi dolor lacus nunc, nunc ullamcorper. Felis aliquet egestas vitae, nibh ante quis quis dolor sed mauris. Erat lectus sem ut lobortis, adipiscing ligula eleifend, sodales fringilla mattis dui nullam. Ac massa aliquet.
Stacks Image 14650
Lorem ipsum dolor sit amet, sapien platea morbi dolor lacus nunc, nunc ullamcorper. Felis aliquet egestas vitae, nibh ante quis quis dolor sed mauris. Erat lectus sem ut lobortis, adipiscing ligula eleifend, sodales fringilla mattis dui nullam. Ac massa aliquet.
Nicolas Stephan
Musicien et compositeur.
Joue du saxophone et compose pour le Surnatural Orchestra, Unklar, Ars circa Musicae.
Chante parfois.
Ecrit quand ça lui chante.
(De la violence dans les détails est son premier roman, mais ses textes sont parfois publiés dans les fanzines de Surnatural Orchestra.)


Discographie sélective

Unklar - Unklar - Discobole records - 2017
De la violence dans les détails - Sophie aime - 2017
Surnatural Orchestra - Ronde - 2016
Surnatural Orchestra - Pluir - 2014
Surnatural Orchestra - Profondo Rosso - 2013
Le bruit du sign - Yebunna seneserhat - Cobalt - 2010
Woland Athlétic Club - Marguerite - Carton records - 2008
Ars circa Musicae - Ars circa Musicae - Ora records - 2008
Le bruit du sign - Heiko ou l'apparition du héros - Yolk records - 2007
16
Lorem ipsum dolor sit amet, sapien platea morbi dolor lacus nunc, nunc ullamcorper. Felis aliquet egestas vitae, nibh ante quis quis dolor sed mauris. Erat lectus sem ut lobortis, adipiscing ligula eleifend, sodales fringilla mattis dui nullam. Ac massa aliquet.
Librairies où trouver "De la violence dans les détails" à partir du 2 juin

tu peux faire glisser la page pour chercher la librairie de tes rêves

Paris
2 bis rue du jourdain 75020 Paris / métro Jourdain / bus 26
01 43 58 00 26
2 rue de la mare 75020 Paris / en contrebas du 71 rue de Ménilmontant / métro Ménilmontant / bus 96
01 40 33 04 54 - Présentation du livre le 4 juin + Nicolas Stephan solo (saxophone) à 17h.
4 impasse de Joinville 75019 / au niveau du 108 av de Flandre / métro Crimée / bus 60 ou 54
01 40 37 16 80
211 av jean jaurés 75019 / coté gauche de la grande Halle de la vilette / métro Porte de pantin /
01 42 38 37 52
62 rue du fb saint-antoine 75012 / métro Ledru-Rollin / 01 53 33 83 23
St Denis
20 rue Gabriel Péri 93200 St Denis / métro St Denis Porte de Paris
01 48 09 98 47 - Présentation du livre le 10 juin avec la présence de l'auteur toute l'aprés midi + Nicolas Stephan solo (saxophone) à 17h30.
14 place du Caquet 93200 St Denis / métro Basilique de St Denis
01 48 09 25 12
Marseille
25 rue de Fontange, 13006 /
04 91 48 29 92
212 rue de paradis, 13006 /
04 91 57 08 34
Stacks Image 14723

Bottom Content

Stacks Image 14450

De la violence dans les détails est une pièce unique de 43 mn de musique.
Sept parties la compose :

- X et la lionne-
- Courir -
- Diesel -
- Un mirage -
- La grimace intérieure -
- Disparition du héros -
- La cage de verre -

Musiciens par ordre d'apparition

Nicolas Stephan - composition saxophone et chant / Julien Desprez - guitare électrique / Csaba Palotai - guitare électrique / Théo Girard - contrebasse / Anne Palomeres - Danse sonorisée / Antonin Rayon - orgue, clavier et piano / Sébastien Brun - Batterie / Pierre Alexandre Tremblay - basse électrique / Benjamin Body - contrebasse / Fidel Fourneyron - trombone basse / Julien Rousseau - trompette / Brice Pichard - trompette / Johan Renard - violon / Youri Bessière - violon / Cyprien Busolini - Alto / Julien Grattard - violoncelle /
Louise Bardet et Benoit Gilg - prise de son et mixage / Jeannot Salvatori - oreille avisée et coordination